Lib_

UDF et UMP, toujours pacsés.

Aujourd'hui, UMP et UDF gèrent toujours main dans la main des centaines de villes, d'arrondissements (à Paris, Marseille, et Lyon) groupements de communes, départements (conseils généraux) et régions de France. Aucune de ces équipes de droite UMP-UDF n'a explosé ou démissionné, au contraire ! Ils votent des budgets, ils s'opposent ensemble à la gauche quand elle est majoritaire localement. Cerise sur le gâteau, les alliances locales UMP-UDF se renouvellent de jour en jour : fin 2006, l'UDF de la région Aquitaine (celle où Bayrou est élu !) a envoyé ses membres faire liste commune pour la mairie de Bordeaux avec le condamné Juppé et l'UMP, puis pour des élections partielles dans l'Ain, en Seine Saint-Denis (à Romainville) ou encore ces jours-ci dans le département de la Loire, présidé (merci le cumul des fonctions...) par le ministre de la justice, Pascal Clément. Comment la grande majorité des médias ose-t-elle faire comme si cela n'existait pas, en entretenant cette prétendue posture "ni droite ni gauche" ? C'est écoeurant de mise en scène et de tromperie...

B.P